COMMUNIQUE  DE L’AMBASSADE DE L’ETAT DE PALESTINE AU SENEGAL

Commémoration du décès du Président Yasser Arafat

L’Ambassade de l’Etat de Palestine au Sénégal commémore, ce 11 novembre 2009, le 5ème anniversaire de la disparition mystérieuse du président Yasser Arafat. L’Ambassade de l’Etat de Palestine souhaite rappeler la tristesse du peuple palestinien ainsi que celle des peuples épris de justice et de paix, et saluer une nouvelle fois la mémoire du leader charismatique, grand Homme de l’histoire contemporaine, qui a consacré sa vie durant toute son énergie à construire la paix et un avenir au peuple palestinien. 

Fondateur du Fatah, il devint en 1969 le Président du Comité Exécutif de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP). Yasser Arafat incarna par son engagement pour son peuple, la tragédie vécue par celui-ci après la Nakba et sa lutte constante pour ses droits inaliénables. Il devient alors la voix de la misère des enfants aux pieds nus des camps de réfugiés palestiniens, et transporte avec lui le Keffieh symbole de cette terre perdue, de ses paysans et ouvriers. En 1974, il marqua l’Histoire lorsqu’il prononça à l’Assemblée Générale de l’Onu, ces mots qui retentissent encore par leur force créatrice dans le silence sidérant de l’époque : «Je viens à vous avec un rameau d'olivier dans la main gauche, et une mitraillette dans la droite. Ne faites pas tomber le rameau d'olivier». Ce jour, l’Onu reconnût les droits inaliénables du peuple palestinien et que l’OLP était «le seul représentant légitime du peuple palestinien».   

Assiégé dans la Muqataa, durant les dernières années de sa vie, il ne se soumet pas à la violence israélienne et au chantage international, et ne cède pas sur les droits de son peuple. Il reste aujourd’hui un véritable symbole, une figure emblématique de la liberté et de la justice à l’échelle mondiale, un exemple pour les jeunes du monde entier. Durant sa vie, il a su bâtir un cadre politique permettant au peuple palestinien de conduire sa lutte de libération, à travers l’OLP et a su guider par son génie politique son peuple apatride lui permettant de survivre à de nombreuses épreuves, traversant les évolutions mouvementées du contexte régional et international. Président de l’Autorité Palestinienne de 1996 jusqu’à sa mort, il avait reçu en 1994 le prix Nobel de la Paix pour son investissement pour les générations futures. Malheureusement, aujourd’hui ces sacrifices, sont malmenés par l’attitude intransigeante des dirigeants israéliens qui prouvent qu’ils n’ont jamais voulu de la paix et de la solution de deux Etats.

Yasser Arafat a su redonner vie au peuple palestinien alors que son peuple avait été rayé des cartes. Sous Israël, le peuple palestinien continue de vivre et de se battre pour ses droits légitimes. Le combat engagé par le président Yasser Arafat est toujours le notre et le vôtre. C’est à nous tous qu’il revient d’écrire les nouveaux chapitres d’une histoire qui nous mènera à une paix juste : un état Palestinien libre et souverain avec Jérusalem-est, Al Qods pour capitale, et le droit au retour pour les réfugiés palestiniens selon la résolution 194 de l’Onu. Abou Ammar nous marchons toujours sur tes pas.

Dakar, le 11 Novembre 2009

Liens internet sur le sujet : http://www.aps.sn/spip.php?article61787