Communiqué de presse de l’Ambassade de l’Etat de Palestine au Sénégal :

 

Israël continue de s’en prendre aux lieux saints palestiniens, chrétiens et musulmans


 

Israël a entrepris depuis le 23 Novembre 2009, de façon unilatérale des rénovations et des excavations et fouilles, au Saint-Sépulcre à Jérusalem-Est, capitale de la Palestine. Ces actes illégaux violent en effet le principe du statu quo religieux dans la ville. Ce nouveau scandale fait suite à celui des excavations sous la mosquée Al-Aksa. Gardienne des lieux saints à Jérusalem, la Jordanie a exigé d’Israël l’arrêt de ces violations.

 

Les responsables de l’Eglise en Palestine, la Custodie franciscaine de la Terre sainte, qui a la garde du Saint-Sépulcre, a précisé que ces agissements étaient «de la seule et entière initiative du Département israélien des Antiquités», qu’elle «n’a jamais demandé à ce dernier de faire ces travaux et [qu’] elle n’a pas donné non plus sa permission».

 

Cette politique unilatérale s’inscrit évidemment dans la stratégie d’annexion et de judaïsation de la Jérusalem arabe. Elle s’ajoute aux destructions de maisons palestiniennes, à la confiscation d’autres demeures par des colons israéliens, au développement massif des quartiers juifs et au retrait du droit de résidence à de nombreux habitants palestiniens.

 

De même, une mosquée de Cisjordanie, en Palestine, vient d’être vandalisée par des colons israéliens, cette nuit. Les vandales ont détruit des livres saints dans cette mosquée du village de Yassouf (au sud de Naplouse), tôt ce vendredi. Les suspects n'ont toujours pas été arrêtés. Les colons extrémistes s'en prennent aux Palestiniens et à leurs biens depuis se sentant protégé par le gouvernement extrémiste arrivé au pouvoir en Israël et son refus de geler la colonisation et les nouvelles constructions de colonies dans les territoires occupés palestiniens dont Jérusalem-Est.

 

L’Ambassade de l’Etat de Palestine au Sénégal condamne ces pratiques contraires aux Conventions de Genève comme aux résolutions des Nations unies, et exige de la Communauté Internationale qu’elle intervienne rapidement et fortement après du gouvernement Israélien pour faire cesser ces agressions impunies.

 

 

 

 

Dakar, le 11 Décembre 2009